Niveau diagnostic : pistes d’organisation plus performante

Pas toujours facile de s’y retrouver parmi les différents types d’audit ou de diagnostic. Quelles différences entre les deux termes ?

Un audit est réalisé par rapport à une norme établie : par exemple, un audit Qualité se fait en comparant l’état par rapport aux points d’une norme (ex ISO 9001 ou 14000). Il se trouve qu’en matière de performance industrielle et d’organisation, il n’y a pas de norme, ou chacun a la sienne ! Mais il est courant d’appeler "audit" ce qui est en fait un diagnostic.

Le diagnostic est moins lourd que l’audit et rentre moins dans les détails, quoique bien ciblés, ils peuvent être similaires.

Mais la différence se fait surtout sur l’expérience de la personne qui le réalise car il est facile d’écrire une liste énorme de ce qui ne va pas, beaucoup moins facile d’identifier "le point majeur source" à régler qui réglera de facto les points mineurs.

La personne qui diagnostique doit voir en même temps que l’organisation, l’atelier présenté, le nouvel atelier avec ses changements (on dit communément avoir la vision réaliste du nouvel atelier), la digitalisation qui peut inclure la robotisation. Cela suppose avoir une dose d’invention et d’innovation des processus et en voir beaucoup de différents : ce qui fait qu’il peut être qualifié d’expert et qui explique pourquoi une personne qui fait partie de l’organisation du client depuis longtemps ne peut plus faire ce travail mais nous est très utile pour comprendre les subtilités du procédé actuel qui rendrait un nouveau processus inopérant.