Objectifs et pilotage stratégiques et opérationnels

Objectifs et pilotage stratégiques et opérationnels

VOS OBJECTIFS en PILOTAGE :

  • Maîtriser les points clés de la gestion économique et financière des TPE-PME.
  • Mieux communiquer et/ou négocier avec vos différents partenaires bancaires et financiers (experts comptables, banques, fonds d’investissements, actionnaires...).
  • Connaître les dispositifs et moyens de financement traditionnels et alternatifs.
  • Mettre en place un tableau de bord opérationnel et performant pour prendre les bonnes décisions stratégiques.

Ecarts de performance, réduction : définitions

Indicateurs de performance réutilisables sur supports

Le cycle du pilotage

Plusieurs phases composent le cycle du pilotage :

- Anticiper : l’estimation du marché, du contexte socio-économique, auront un impact direct sur la vision de l’avenir et des priorités à fixer. Anticiper consiste à estimer le niveau des indicateurs compte tenu des évolutions possibles de l’environnement.

- Simuler : selon les anticipations, il est possible d’évaluer les conséquences financières des décisions (recruter, investir, mener des opérations marketing). Ainsi on peut envisager plusieurs hypothèses d’actions et évaluer leur conséquence, y compris sur plusieurs années.

- Affecter des ressources afin d’obtenir le résultat souhaité : investir dans du matériel, ouvrir un nouveau bureau en région, recruter un commercial, etc.

- Comparer la performance obtenue à celle prévue, en déduire les causes afin de réajuster dans un nouveau cycle.

Ces phases ne sont pas toujours formelles, parfois elles se combinent. Souvent, le budget est utilisé pour, à la fois, construire une vue de l’avenir, simuler, affecter les ressources et servir de référence de comparaison. Dans un précédent article nous avons mis l’accent sur le risque de l’utilisation du budget pour répondre à tous les besoins.

Ne s’intéresser qu’à l’analyse des performances passées et prendre des décisions sans anticiper ni simuler revient à conduire un véhicule avec un rétroviseur. En réalité, on n’analyse jamais un indicateur sans se projeter dans l’avenir : comment celui-ci va-t-il évoluer, qu’est-ce qui peut le faire varier, etc. Sans indicateur partagé, chacun peut avoir sa propre opinion en regardant son propre indicateur et agir de manière erronée.

Ce cycle peut être effectué plusieurs fois par an, voire de manière continue. En effet, un budget annuel est notoirement obsolète quelques mois après sa validation.

Un projet complet d’optimisation du pilotage se concentrera sur la bonne définition des indicateurs et de leur utilisation, ainsi que sur le modèle de prévision automatique. L’utilisation d’une méthode spécialisée doit permettre une meilleure réactivité dans l’analyse et dans les simulations. Le résultat se traduit par des décisions éclairées et plus fréquentes, en ligne avec la stratégie.