Facteurs clés de succès de notre approche

Mesurer la performance actuelle, indicateurs

Afin de pouvoir définir les moyens à mettre en oeuvre et d’estimer un objectif réalisable, il nous parait évident de mettre en place ou d’observer un moyen de mesure de la performance actuelle : indicateur qui réponde à des critères précis dont la simplicité et la compréhension de tous.

Obtenir l’adhésion de tous sur la cible à atteindre

Comme toute organisation, c’est le travail de tous qui produit le résultat : si un seul n’adhère pas, il peut bloquer l’obtention du résultat. L’absence d’adhésion est la plupart du temps motivée ou expliquée par la peur du changement. Déceler la peur d’un salarié fait aussi partie de notre valeur ajoutée car elle est difficile à identifier dans une relation hiérarchique.
Nous avons la vision de ce qui va se passer dans les étapes à déployer : cette vision est rassurante pour ces personnes clés.
La conduite de groupes de travail avec un avancement structuré permet également l’adhésion progressive de tous.

Planifier le changement et les points de passage

L’obtention de résultats doit se faire de manière rigoureuse en méthode mais aussi dans le temps : la synchronisation d’actions parallèles, les comptes-rendus à dates précises doivent respecter un planning précis formalisé sous la forme d’un Plan d’Actions.
Le plan d’actions est un document formel qui identifie les points de passage (jalons), les résultats espérés et les moyens à mettre en oeuvre.

Entrer dans l’action rapidement

Des actions rapides et concrètes doivent produire des résultats visibles de tous afin d’encourager les équipes du projet car des actions de fond plus complexes et plus longues menées en parallèles produisent aussi des effets de découragement.
Identifier ces actions fait partie de notre savoir-faire.

Communiquer sur le progrès

Au sein d’un même atelier (exemple en 3 ou 5 équipes), il n’est pas simple de s’entendre sur les moyens et visualiser les résultats motivants. Le projet implique aussi de manière transversale d’autres équipes qui doivent soutenir l’équipe initiale (exemple : prise de commande, maintenance).
La communication comprend un message, une explication des moyens et des résultats : indicateurs.
La mise en place d’indicateurs nommés tableaux de bord impliquant la performance de tous les niveaux des équipes impactant l’écart constaté est en réalité complexe à atteindre en peu de temps.

Accompagner le progrès continu et pérenniser le projet

L’accompagnement permet de maintenir la pression du résultat à obtenir, adapter le plan d’action initialement établi en fonction des aléas techniques, rappeler les méthodes précédemment enseignées, et maintenir la communication transversale.
Les changements obtenus demandent des efforts continus pour être pérennisés : des groupes de progrès continu sont constitués et assurent la continuité de l’action. Cette dernière phase est oubliée la plupart du temps car un autre projet mobilise les équipes sans consolider le précédent.

Voir aussi : Que trouverez-vous dans le Lean Management ?