Comment résoudre la sous-exploitation de l’ERP (système de gestion) et améliorer le taux de service en 4 mois ?

Les ERP, même de très bonne facture, sont encore sous-employés 2 ans après leur installation : un constat de notre société sur plusieurs PME. Ci-dessous un exemple avec l’ERP LOUXOR de CISA Informatique.

Autour d’une problématique identifiée par le dirigeant, par exemple un taux de service à améliorer, nous démarrons une mission de courte durée.

Une seule journée de diagnostic permet de détecter jusqu’à 14 sources de gains sur une société de 40 à 50 personnes dont :

- du personnel sous-utilisé par des taches de ressaisie : 1 à 2 personnes
- un raccourcissement du délai de traitement de commande de 24h
- le traitement automatique des commandes de négoce
- l’optimisation de l’ordonnancement et des lancements par des critères de tri techniques : gains de nombreuses heures de changement de série sur machine
- la diminution des ruptures de stock par un paramétrage plus fin des gammes et nomenclatures
- la prise en compte de l’amortissement des outillages dans le prix de revient, des heures d’utilisation et prévisions de remplacement, gestion fiscale des immobilisations et taxes par une gestion fine des outillages et de leur caractéristiques
- le délai garanti par un paramétrage des dates standard de confirmation de commande
- l’optimisation des préparations de commande
- la mise sous contrôle du nombre de livraisons partielles
- un gain de 20% de place par la gestion dynamique des emplacements de stocks
- un potentiel aisé d’augmentation de 20 points au moins sur le taux de service client : le nombre de commandes livrées à temps.

Les causes :
- la compréhension insuffisante du métier du client par l’intégrateur (exemple les manchons en flexographie / plaques offset, sont en fait des outillages et non des modèles ou "maquettes")
- les "oublis" de fonctionnalités importantes du programme (gestion des calendriers des capacités de production) particulièrement dans les métiers de service industriel, de l’imprimerie, du tissage, en tous les cas hors des sentiers battus de la mécanique.
- l’administration des articles insuffisante par le client
- l’absence de règles de gestion écrites.


Les actions portent sur :

- le management et l’organisation
- des paramétrages, des essais et du maquettage par l’équipe pluridisciplinaire du client
- l’amélioration de l’autoformation des équipes au produit ERP
- une demande de corrections sur le fonctionnement standard à l’éditeur.

Avantages pour le client :

  • cette démarche autour d’un enjeu "business" (le taux de service client) apporte au client une meilleure appropriation du système par les équipes, en toute indépendance de l’éditeur, sans jours de formation ni paramétrages supplémentaires,
  • les paramétrages réalisés sur conseils du consultant utilisent la version standard du système et ne demandent pas de développements spécifiques (mise à jour du logiciel plus facile et moins onéreuse), sans perte de données.

Moindre coût de nos missions à l’aide de 3 facteurs propres aux services de PRODUCTIVIX :

  • la mise en place de la démarche projet au travers d’un pilote interne, sorte de relais du consultant dans l’entreprise, permet de démultiplier l’efficacité de celui-ci qui va se concentrer sur les actions à forte valeur ajoutée.
  • la connaissance exacte par le consultant des possibilités et structure de données des ERP, ayant travaillé sur plusieurs ERP : LOUXOR, MOVEX, SYLOB, SILOG et en paramétrant d’autres en open source ; la faculté du consultant à modéliser le fonctionnement du processus du client et le transcrire en paramétrage dans l’ERP standard. Cette méthode s’applique également à ORACLE, SAP.
  • l’acuité du consultant à détecter rapidement dans l’ensemble de l’organisation les failles qui peuvent être résolues facilement par le système : un jour pour couvrir 6 fonctions principales, ceci à l’aide d’outils guides de recherche.

Comment démarrer ?

Diagnostic organisation et digitalisation d’entreprise

demande de contact, email , rappel , devis