Deux principes pour pérenniser une mission en organisation Lean

Une des questions les moins faciles à répondre que j’ai rencontrées dans nos missions de conseil en organisation sur les bases du Lean management ou non d’ailleurs a été de pérenniser les actions qui ont conduit au succès.

Après avoir travaillé sur des actions qui sont la plupart du temps assez bien calculées pour résoudre le problème du client et de ses salariés, les effets positifs se font à peine poindre que les personnes passent à autre chose, « zappent » comme elles disent ! Les effets négatifs reviennent au galop.

On peut faire un parallèle avec la médecine : si on a fait un régime et on a pu maigrir, la tentation est forte une fois le but attend d’arrêter son régime : l’effet négatif revient assez vite, voire en pire. L’effet « Lean » = mince disparaît.

Le conseil en Lean est un « docteur des usines » : il prescrit, suit l’usine mais n’est pas appelé à rester à demeure : il faut suivre la méthode, même après son départ et continuer à l’appliquer : facile à dire, pas facile à faire, je l’ai vu ...


En résumé, je propose deux principes à suivre :

  1. montrer l’exemple,
  2. transcrire les méthodes en visuel.

Montrer l’exemple et insuffler la régularité ...

« Le chef ralenti, la troupe s’arrête » : rien de plus vrai en entreprise...

Afin d’avoir cet esprit d’amélioration continu jusqu’au bas de l’organisation, la responsabilité de la direction, à tous les niveaux est claire dans ce cas :

  1. Montrer l’exemple en appliquant à minima à ses cadres les préceptes de base de l’organisation et donner les indicateurs haut niveau importants : c’est ceux-là qui donneront la direction à suivre en dessous !
  2. A maxima, appliquer le management de la performance au quotidien pour conserver l’esprit d’organisation Lean,
    Faire une « gemba walk » tous les jours de présence de chaque manager, sur son domaine

On ne demande pas des choses compliquées, mais continues dans la durée, tous les jours de présence sur site : le long terme, régulier...

Transcrire les méthodes en visuel :

Commençons par une méthode dite simple, et qui est en général assez bien suivie après départ : le SMED (Changement rapide de production). La méthode consiste à réfléchir aux actions que l’on peut faire machine à l’arrêt ou machine en marche.
On en sort des modifications d’organisation réalisées et des modifications physiques de la machine et des outil, outillages, nécessaires de travail. Ces dernières modifications physiques, ainsi que les modifications visuelles subsistent.
Par contre les modifications d’organisation, celles qui sont invisibles, ont beaucoup plus de mal à subsister : un changement de chef, ou plus de la moitié de l’équipe et toutes les actions et surtout le pourquoi de ces actions sont oubliés , car non transmis.

C’est pourquoi il est nécessaire au sujet des consignes de poste qui sont sous format papier ou orales de les décomposer et les transcrire en format visuel.

Exemple : « ne pas dépasser le niveau de 10 litres » (pour une cuve) en mettant à disposition soit un système de lecture de niveau et mettre un trait rouge au maxi et vert au moyen, un autre rouge au mini, ou un bidon doseur dédié avec un niveau visible près de la machine permettant de mettre la bonne dose.

Pour les stocks et encours, le système le plus visuel est le Kanban (Jeu : ou formation au Kanban ) qui n’est pas forcément « un bout de carton » !

Nos propositions :

On en peut pas vous remplacer de manière quotidienne sur votre site, mais on peut vous aider de manière ponctuelle et suivie :

  • sur votre site en vous formant aux principes et méthodes ci-dessus, en suivant et vous assistant dans vos actions (« coaching ») comme « convertir en visuel »
  • à distance : par un suivi régulier et relances sur la réalisation de vos plan d’actions, vos choix et priorités dans la mise en place des actions Lean.

Demandez de l'information