Interfaces logiciel embarqué avec ERP : comment les gérer ?

De la saisie des données sur un terminal mobile à la mise à jour de votre ERP maison , ou Opensource comme Dolibarr, Excel voire SAP ou tout autre ERP : c’est facile ! Voici comment gérer l’intégration la plus stable et sans problèmes de responsabilités par 2 méthodes : le transfert de tables ou de fichiers plats ou d’usage d’API

Dans nos développements sur mesure, nous vous proposons aussi en standard de faire ainsi.

Présentation :

Le générateur Kalipso Studio réduit significativement les dépenses d’intégration dans un projet ERP, que vous développiez vous-même ou que vous nous confiez votre développement. Vous êtes ainsi en peu de temps et avec peu de coûts, capable d’optimiser vos services. En utilisant nos générateurs pour l’intégration d’un ERP, vous n’aurez normalement suivant votre méthode de développement, pas de coûts supplémentaires avec les changements de version.

Les performances élevées des fonctionnalités que nous installons seront un avantage, grâce des liaisons qui n’ont pas besoin d’être synchronisées en temps réel : le mode off-line est très utile dans des zones sans réseau, ou à l’inverse les endroits qui sont rudement sollicités en mode quasi temps réel on-line comme les lignes de picking.

Voici ici comment font nos clients pour relier application mobile à leur ERP :

Principes pour les échanges avec les ERP

Les ERP sont en architecture 3 "tiers" (exemple d’AX de Microsoft) :

  1. la base de données : SQL Server obligatoirement depuis la dernière version,
  2. la logique applicative, en techno standard Microsoft + un langage de développement propriétaire appelé X++,
  3. la couche présentation, dit aussi le "client". Le client standard existe, le client "léger" pour navigateur existe aussi, il permet un peu moins de fonctions.

Pour la lecture des données vers les terminaux, cela ne pose jamais de problèmes, à condition de demander à l’éditeur l’autorisation de lecture de la base et son "dictionnaire des données".

En revanche, pour l’ajout ou modification de données du terminal vers l’ERP, la base de données n’est jamais accessible "en direct" en écriture, sous peine de perdre tous les contrôles de cohérence assurés par la couche 2. Même si c’est techniquement possible par un lien ODBC, une saisie directe perdrait tous les contrôles (types, contraintes, relations, etc) et ce n’est pas souhaitable.

La 1ère solution consiste à utiliser des fonctions standards d’import de données de l’ERP

en allant chercher les données dans une table abondée par le mobile.
En résumé nous plaçons les données des terminaux dans des tables de l’ERP prévues à cet effet et c’est l’éditeur qui va les intégrer.

L’avantage de cette conception est que le développement d’une nouvelle application se fait uniquement en pensant "métier" et Interface utilisateur, puisque tous les contrôles sont automatiquement assurés par la couche 2, et avec la même logique pour tous les clients couche 3, d’où une très forte cohérence de l’ensemble.

Valable sous SAP ECC5 / ECC6 / R3 et d’autres versions sans doute : testez librement et totalement : vous pouvez avec notre logiciel de paramétrage libre à charger !
De l’ERP / SAP vers les terminaux : Lecture des données de SAP / l’ERP et intégration dans le terminal mobile : c’est du grand classique sans difficultés car la lecture de données n’a jamais fait de mal à une base :

  1. réalisez sous le paramétrage de Windows une connexion ODBC avec SAP / votre ERP
  2. utilisez MIS pour assurer la jonction terminaux - lien ODBC.

Du terminal vers l’ERP / SAP : Après lecture des données terrain (code barre / rfid) et mise à jour dans le terminal, il faut les envoyer et mettre à jour SAP : (ceci est valable pour tout autre ERP d’ailleurs aux commandes près).

  1. créez sous SAP / votre ERP, une table vide personnelle que l’on appellera "table pivot" : cette table permettra l’intégrer sur le serveur les données saisies des terminaux sans traitement, elle est vidée au fur à mesure par les traitements de l’ERP (SAP). Utiliser une table pivot par application de saisie différente.
  2. Utilisez le "MIS" pour Kalipso Studio pour réaliser votre rapatriement de données des terminaux vers la table pivot.
  3. Utilisez sous SAP la fonction de "Batch input" qui simule la saisie manuelle, afin de mettre à jour les données de la table pivot vers les tables de SAP utiles en fonction de votre application, chaque enregistrement traité est supprimé de la table pivot.

La 2ème solution consiste à utiliser les API de l’ERP

s’il en a .
Par exemple l’ERP Open Source Dolibarr depuis sa version 10, a un nombre important d’API . Dans notre cas, on importe des données dans les tables du mobile comme une base article avec ses photos produits par des commandes simples de Kalipso Studio de traitement de données au format Xml / JSON. On n’utilise pas le MIS de Kalipso Studio.
On traite les données dans l’application mobile, comme les scan, la prise de coordonnées GPS, de température et on alimente des tables locales du mobile que l’on synchronise avec l’ERP par les API adaptées lorsque nécessaire ou que l’on a une connexion. Les API font le travail de gestion correct prévu par l’éditeur.

Cette solution avec les API est nettement plus simple à réaliser.

Valable pour tout type d’application : inventaire, entrée de marchandise, maintenance sur site et échange de pièces sur machines, picking, sorties de marchandise, mise à jour de type d’emplacements, saisie des temps passés etc...

En bref on recommande de choisir si possible un ERP avec des API : les interfaces externes sont ensuite beaucoup plus simple à faire.

C’est terminé et simple ! Testez librement maintenant et téléchargez Kalipso Studio : CONCEVOIR des APP Mobiles professionnelles sans programmation.