Takt time : mesure et méthode pour assemblage : avis d’expert (1/2)

Derrière ce nom anglais, se cache une méthode pour équilibrer les lignes de production sans laisser de place à l’improvisation : de l’observation, du bon sens et un peu de maths !

Définition

C’est le reflet de la demande client lissée.
C’est l’unité de temps qu’il faudrait pour 1 pièce à livrer au client.

Le but est de faire correspondre la cadence de production à celle du marché.

Plus de détails dans la "fiche complète Takt Time"

A quoi ça sert ?

Le takt time est donc un objectif de vitesse à laquelle on doit produire pour livrer les clients, pour faire en sorte que les organisations soient capables de s’adapter aux fluctuations de la demande client, sans perdre en efficacité.

Le Takt time est devenu par extension une méthode d’amélioration de cadence pour les ateliers de production, elle permet de réduire le nombre de pièces en-cours de montage, de réduire le nombre de personnel pour faire la même tâche, réduire leur stress et la pénibilité du travail et la place nécessaire pour faire ce travail et surtout le temps nécessaire à la fabrication d’une commande particulière d’un client.

Elle peut s’appliquer à de petites séries comme à de plus grosses. "Takt" en allemand veut dire cadence, rythme. Le Takt time est donc le temps qui séparerait idéalement la sortie de deux pièces : c’est l’objectif attendu.

L’avis de l’expert :

Ligne en takt time : schéma {GIF}

Le takt time est une suite au Kaizen (amélioration continue) plus radicale dans le sens où il faut faire une réorganisation préalable en ligne des îlots (Kaikaku , Hoshin). On dit aussi que l’on pilote la production en "One Pice Flow" : une ligne qui produit du pièce à pièce et non des lots.

Avec le Kaizen on peut avoir : plus de productivité , mais pas forcément les avantages suivants :

  • amélioration des délais,
  • solutions pour éteindre les "incendies" (priorité dépannage, chargement du camion),
  • un FIFO sur l’atelier, une réduction des encours,
  • une priorité à la livraison à temps et à la réduction du temps de cycle (Lead Time = temps de traversée de l’atelier du produit) au lieu de priorité productivité.

La priorité doit changer de la productivité au Lead Time, et la formation de la maîtrise pour avoir une réactivité vis-à-vis du client est nécessaire.

Ce n’est pas qu’un outil "Méthodes – Lean" qui permet d’équilibrer, piloter une ligne en « one piece flow »,

c’est aussi :

  • un véritable contrat ADV (administration des ventes) – Production,
  • un outil de lissage entre plusieurs ateliers et qui oblige à une bonne anticipation de la charge,
  • un outil de communication fédérateur de l’équipe opérateur - managers.

Vos fournisseurs doivent aussi et surtout connaître vos Takt time pour les appliquer aussi et éviter des ruptures qui vous seront fatales !

La suite de la méthode Tack Time 2/2 - les points à surveiller

Exemples d’applications réalisées :

Plus d’infos ? le mettre en place chez vous ? contactez nous !