GLOSSAIRE des termes d’informatique de gestion et de distribution

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Sans prétentions, ce petit glossaire explique quelques termes et abréviations techniques en systèmes d’info et distribution de ce site.

INFORMATIQUE

AbréviationDescription
TCO Total cost of ownership (en anglais) ou coût total de possession en français , exprimé en € par utilisateur, comprend la somme des coûts du projet : licences, formations externes, temps des utilisateurs passés à paramétrer, maintenance et mise à jour des licences sur 1 an, divisé par le nombre d’utilisateurs. (si les licences sont octroyées par utilisateur simultané, cela fait descendre le TCO). Niveaux de TCO : <1500€/utilisateur : excellent, entre 1500 et 2500€ : honnête, au dessus de 2500€ : on peut faire mieux !
ERP (GB) Entreprise Ressource Planning = PGI en Français comprend 3 grands modules informatique : GPAO, Gestion commerciale et Comptabilité Analytique
PGI Progiciel de Gestion Intégré = ERP
GPAO Gestion de Production assistée par Ordinateur
MES (GB) Manufacturing Execution System : système informatique de suivi d’atelier
WMS (GB) Ware-House Management system : système informatique de gestion d’entrepôts
EDI Echange de Données Informatisé
CRM (GB) Customer Relationship Management : système informatique de gestion de la relation client

LOGISTIQUE

AbréviationDescription
GPA Gestion Partagée des Approvisionnements
GMA Gestion Mutualisée des Approvisionnements
VMI Vendor Managed Inventory
CMI Co-Manages inventory
MultiPick Organisation logistique permettant de collecter plusieurs points de chargements pour une seule destination
MultiDrop Organisation logistique permettant de charger d’un seul points plusieurs destinations
Crossdocking Redistribution d’un chargement sur plusieurs moyens de livraison

Par ordre alphabétique :

A

Analyse de la valeur : Méthode inventée par Miles et qui consiste à améliorer la qualité à coût constant ou à diminuer les coûts pour service au consommateur équivalent en se fondant sur une analyse détaillée des fonctions remplies par le produit.

Arbre fonctionnel : Schéma, notamment utilisé dans le cadre de l’analyse de la valeur, et qui permet de décomposer le produit en fonctions.

Article : Produit, ensemble ou pièce identifiable et stockable.

B

Benchmarking : Méthode élaborée par Rank-Werox, consistant à prendre pour référence (benchmark) une entreprise particulièrement performante dans un domaine particulier.

C

CAO : Conception Assistée par Ordinateur : Utilisation de logiciels informatiques dans la conception des produits.

Chemin critique : Ligne reliant les différentes étapes d’un projet pour lesquels le non respect des délais entraînerait un retard du projet sur des diagrammes de type réseau PERT.

CIM : Computer Integrated Manufacturing : Système d’intégration de tous les sous-ensembles d’un système de production grâce à l’informatique.

Coût de lancement : Coût de passation de commande (frais administraifs, transport) ou de lancement de fabrication (réglage des machines...).

CPM - Critical Path Methods : Diagrammes représentant les différentes étapes d’un projet complexe et faisant apparaître un chemin critique. La plus célèbre d’entre elles est le réseau PERT.

D

Diagramme de Gantt : Diagramme de représentation des projets dans lequel les activités sont représentées par des segments horizontaux, dont la longueur est proportionnelle au délai nécessaire pour mener à bien la tâche en question.

E

Elargissement des tâches : Augmentation du nombre de tâches réalisées par un individu dans le procesus de production (déparcellisation), sans augmentation des resposabilités associées.

Enrichissement des tâches : Augmentation du niveau de responsabilité associé à un travail.

Ensemble : Assemblage de plusieurs pièces élémentaires, constituant un élément stockable en l’état.

Etudes : Service chargé d’élaborer le produit. Le bureau des études travaille de plus en plus souvent en étroite collaboration avec d’autres services (marketing, méthodes, etc.).

F

FAO : Fabrication assistée par ordinateur.

Fiabilité : Capacité d’un produit à remplir la ou les fonctions pour lesquelles il a été conçu pendant une durée définie.

Fordisme : Méthode de production mise en oeuvre par H.Ford dans ces ateliers et associant travail à la chaîne et standardisation des pièces.

Formule de Wilson : Elle indique quelle est la quantité optimale à commander dans l’hypothèse d’une demande régulière et si les coûts de stockage sont proportionnels et les coûts de lancement fixes. Cette quantité est alors égale à la racine carrée de 2 x nombre d’articles commandés dans l’année x coût de lancement) /coût de stockage.

Fourniture : Article acheté à l’extérieur et monté sur une pièce sans transformation.

G

H

I

ISO - International Standard Organization : Organisme international de normalisation. Il est notamment à l’origine des normes d’assurance-qualité les plus utilisées : ISO 9001 (la plus complète), 9002 et 9003 (la plus adaptée aux PME).

J

Juste-à-temps : Méthode de gestion des stocks visant à réduire les stocks d’en-cours. Elle consiste à ne fournir les articles nécessaires à la production que lorsqu’il y en a réellement besoin. C’est donc un système piloté par l’aval, généralement fondé sur la méthode du kanban.

K

Kanban ("étiquette" en japonais) : Désigne aussi bien l’étiquette ou la carte détachable fixée à chaque colis dans les entreprises utilisant ce système que la méthode qui consiste à utiliser cet outil comme vecteur d’information pour déclencher l’approvisionnement des postes et des ateliers.

L

M

Maintenabilité : Capacité à être entretenu facilement. Cela se traduit notamment par un faible MTTR.

Maintenance : Activités permettant de maintenir en état de fonctionnement un équipement.

Matière : Article acheté à l’extérieur et transformé lors de la fabrication.

Méthodes : Service chargé d’élaborer et d’optimiser le processus de fabrication.

MRP : Méthode de gestion des stocks fondée sur les prévisions de demande et sur la nomenclature des produits. Elle part donc de l’aval pour arriver aux demandes de pièces en amont en passant par la connaissance du nombre de pièces nécessaires pour passer au stade suivant de fabrication.

MTBF - Mean Time Between Failures : Temps moyen entre deux défaillances d’un équipement.

MTTR - Mean Time To Restore : Temps moyen nécessaire pour la remise en état de fonctionnement d’un équipement ayant subi une défaillance.

N

O

Ordonnancement : Planification et répartition de la charge de travail entre ateliers sur le court terme.

Ordre de fabrication : Commande interne lancée à un atelier pour une quantité et un délai déterminé.

O.S.T. - Organisation Scientifique du Travail : Méthode d’organisation du travail fondée sur la rationalisation des tâches. On peut y associer le "fordisme" et le "taylorisme".

P

Parcellisation des tâches : Décomposition du processus de production en un grand nombre de tâches élémentaires, le but étant de confier à chaque opérateur le plus petit nombre possible de ces tâches.

PERT - Program Evaluation and Review Technique : Diagramme utilisé pour représenter les projets impliquant un nombre d’opérations importantes.

Pièce : Elément simple d’un produit, stockable.

Plan directeur (de production) : Programme de production d’une entreprise établi, produit par produit, sur une période généralement inférieure ou égale à un an.

Point de commande : Quantité disponible en stock au-dessous de laquelle il est nécessaire de passer une commande. Elle correpond à la consommation habituelle sur une période correspondant aux délais de livraison + le stock de sécurité.

Poka-Yoke : Terme japonais signifiant approximativement garde-fou (poka signifie erreur et yokery, éviter). Il s’agit de mesures destinées à rendre quasiment impossible toute erreur lors de la réalisation d’une opération donnée.

Productivité apparente du travail : Production rapportée au nombre de salariés.

Productivité effective du travail, ou productivité horaire : Production raménée au nombre d’heures travaillées.

Produit semi fini (ou semi ouvré) : Pièce ou assemblage de pièces correspondant à un stade de fabrication d’un produit (il est stockable en l’état) et est considéré comme un article à par entière.

Q

QFD - Quality Function Deployment : Méthode, notamment proposée par Akao, permettant de mettre les besoins du client au centre du système de conception-production de l’entreprise. Les exigences du client sont traduites en caractéristiques techniques répertoriées dans des matrices qui constituent la base d’un tel système.

Qualité totale : La qualité totale est une méthode cherchant à améliorer de façon continue la qualité des produits de l’entreprise. Elle vise à éliminer le défaut dans tout le processus. C’est le fameux "Zéro défaut", ou "Zéro dysfonctionnement" (défaut, panne, stock, délai, papier). Ici, "tout le processus" signifie non seulement le développement et la production du produit, mais aussi tous les processus qui permettent de prendre les bonnes décisions et d’en accélérer la mise en oeuvre.

Quantité économique : Quantité optimale des commandes compte-tenu des coûts de commande ou de lancement et des coûts de stockage. Elle est généralement calculée par la formule de Wilson.

R

Reengineering : Réorganisation de l’entreprise en profondeur. Sa structure organisationnelle est redessinée en fonction de son processus de production.

Robustesse : Il s’agit de la capacité d’un produit à être disponible quand on en a besoin. Le taux de disponibilité d’un produit dépend de sa fiabilité (mesurée par le MTBF) et de sa maintenabilité (dont le MTTR est un bon indicateur).

S

SPT (shortest processing time) : Règle de priorité utilisée en ordonnancement favorisant les opérations les plus courtes au détriment des plus longues pour favoriser l’écoulement des flux.

Stock de sécurité : Stock qui permet de faire face aux aléas de consommation, de livraison ou de production.

T

Taylorisme : Méthode de gestion et d’organisation de la production, proposée par F.W.Taylor au début du XXe siècle, mettant l’accent sur la rationalisation des processus et des postes de travail et aboutissant généralement à une très forte décomposition (on parle de parcellisation) des tâches.

TQC : Total Quality Control c’est-à-dire maîtrise totale de la qualité. Voir qualité totale.

U

V

W

Wilson : voir formule de Wilson

X

Y

Z

demande de contact, email , rappel , devis