Analyse du besoin en ERP et analyse de la chaine de valeur expérience en fabrication

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Comment faire une analyse de besoin ERP dans l’esprit LEAN ?

- 1er principe : aller sur le terrain avec les opérateurs,
- 2ème principe : enrôler une équipe pour les impliquer dans le choix futur et les améliorations du processus de production, vente, approvisionnements, stockage, comptabilité.

L’analyse d’un ERP est aussi un des moyens d’améliorer la rentabilité, de réorienter le projet d’entreprise et de développer un management positif plutôt que répressif.

La méthode d’analyse du besoin en ERP classiquement menée, disons par interrogatoire avec un questionnaire remarquablement complet permet de faire un cahier des charges du besoin client avec facilité, une fois la formation acquise à cet exercice d’écoute et de rédaction organisée simultané.

Pour peu que l’on choisisse des éditeurs avec un certain niveau d’intégration des fonctions de base qui deviennent classiques, la valeur ajoutée ne se situe plus à recopier inlassablement la description d’une prise de commande, d’une réception, ..., mais d’essayer de comprendre rapidement et en détail le "business model" de l’entreprise et sa chaîne de valeur afin de conserver l’avantage concurrentiel du client et ne pas l’alourdir de tâches de saisies infinies et sans valeur pour ses salariés ni pour son compte d’exploitation.

Une entreprise cliente dans la fabrication de moteurs dans le domaine automobile a pu évaluer les apports de la méthode inspirée de la méthode LEAN et de son approche terrain :

- détection de gains sur les oublis de facturations d’options au client : résolus par la mise en place d’organisation et d’outils simples : gains estimé de 5% sur les ventes,

- identification de consignes (contre parties) "oubliées" sur étagères, mais payées aux fournisseurs : gains sur les marges des affaires et sur le besoin financier en fond de roulement : gain de 5% environ sur les achats.

- analyse de fonctionnement du prochain ERP avec les détails du dossier de mise en oeuvre de l’organisation face à un système performant : gain en rédaction de 3 jours de l’intégrateur sur l’installation.

- anticiper le besoin du client sans alourdir les temps de saisie.

Comment procéder ?

Il est important de garder en tête le modèle de business de l’entreprise et ses facteurs clés pendant toute l’analyse et avoir constamment pour objectifs de :

- rationaliser le traitement des messages et documents : une vision du système futur et de l’ensemble du processus depuis le devis jusqu’à la facturation est nécessaire.

- faire comprendre à l’interlocuteur (chef d’équipe, opérateur) son intérêt à livrer ses remarques d’amélioration : il est plutôt fréquent (surtout en l’absence de "chef") pendant l’analyse, qu’il vous sorte ses carnets conservés jalousement dans son vestiaire : les besoins sont là, clairement devant vos yeux : il reste à les interpréter et les exprimer pour un intégrateur d’ERP qui ne connait pas forcément en détail ce métier.

- redéfinir les compétences et les moyens.

Les moyens et méthodes d’arriver facilement à ces objectifs :

- mobiliser toutes les intelligences : le comportement de l’analyste ne doit pas être inquisiteur mais doit mettre en confiance les gens : le principe s’applique aussi aux démarches LEAN de réduction des coûts dans une perspective de donner aux gens des travaux à plus forte VA (valeur ajoutée) que de saisir et remodeler des tableaux Excel.

- aller sur le terrain avec les opérateurs,

- enrôler une équipe pour impliquer dans le choix futur et le choix des améliorations des processus de production, vente, approvisionnements, stockage, comptabilité.

L’analyse d’un ERP est aussi un des moyens d’améliorer la rentabilité, de réorienter le projet d’entreprise et de développer un management positif plutôt que répressif.

Offre en regard : Analyse fonctionnelle, vision du progrès

Partager cette page