Avantages d’un ERP (PGI) sur la productivité de l’entreprise

discussion sur la capacité finie ou infinie de planification - ordonnancement ou pas -calcul des besoins -application à la chimie - process- délai de choix et gains - retour sur investissements - copie du logiciel du concurrent ou pas ?

Q1 : Lors du choix d’un ERP, doit-on choisi un logiciel à capacité finie ou plutôt infinie ?

Réponse :
L’erreur réside dans le fait que l’on veut tout faire faire à une GPAO : plannification et ordonnancement fine. Un ERP et son module GPAO pour la production permettent de calculer en fonction des commandes le volume de travail et de moyens nécessaires à la réalisation de ces ordres (personnel + machines).

La capacité infinie correspond à une gestion très flexible du personnel : c’est le service au client qui prime, on met les moyens face aux commandes.
C’est la gestion la plus facile mais qui est un handicap pour des activités de style "process continu" de la chimie par exemple.

La capacité finie est plus complexe à utiliser au jour le jour, elle nécessite la mise à jour continue des aléas de production et changements de priorité.
En période de forte charge, le système permettra de repousser les commandes . Ainsi les besoins réels à mettre en œuvre ne seront pas montrés du doigt.

La GPAO permet donc de connaître la quantité de moyens nécessaires à la production, si ceux-ci ne sont pas au rendez-vous, à charge au planning de modifier les dates de livraison en fonction.
L’ordonnancement lié au savoir faire et aux aléas restera une fonction manuelle et managériale (chef d’atelier) qui raisonne à capacité finie. En retour des tâches et volumes produits est rentré dans la GPAO à des fins de calcul du coût réel dans ce cas.

Q2 : Quel est le délai entre le choix de l’outil et les gains ?

Réponse :Le choix n’est pas l’unique préoccupation : l’appropriation par les équipes est une autre phase non moins cruciale de la démarche.

Entre l’analyse et la mise en place de la solution , il faut environ 1 an, dont : 2 à 3 mois pour le choix de l’outil, 3 à 4 mois pour voir les 1ères fonctionnalités et ensuite une mise en place complète à l’issue d’un an.

L’année suivante est consacrée à l’analyse des premières données, le perfectionnement à la fois de l’usage, des rapports, requêtes et des améliorations du processus de production , stockage, logistique et administratif : les gains apparaissent donc à l’issue de la 2ème année, voire la 3ème pour certains.

Q3 : Quels sont les pré requis à la mise en place de l’ERP ?

Réponse : Il faut que ce soit clair dans les objectifs de l’entreprise : compte tenu de l’importance du projet, c’est LE projet d’entreprise de L’ANNÉE. Pas question de faite une certification en même temps ou mettre tout le monde sur le développement à l’export par exemple au risque de perdre en motivation et efficacité.

Il faut aussi être accompagné. Ce n’est pas de la pub : 90% de nos clients viennent vers nous après une expérience malheureuse, après avoir perdu leurs fichiers Excel ou un collaborateur qui les gérait, ou constaté que cela ne pouvait plus fonctionner avec cet outil et qu’il y passait leur temps à le remplir.
Pour faire un bon choix, il faut une analyse indépendante des solutions et des éditeurs, qui identifie clairement les processus clés et les avantages concurrentiels de la société par rapport à son marché, sa volonté de développement.

Il n’est pas nécessaire d’avoir un informaticien dans l’entreprise : ce n’est pas un projet informatique mais un projet d’organisation et structurant. Bien sûr un langage adapté permet de mieux se faire comprendre. On informatise ce qui marche bien, ce qui ne fonctionne pas déjà sur papier ne fonctionnera pas plus sur un écran !

Q4 : mon concurrent a un logiciel que je connais et qui fonctionne : pour quoi pas le même ?

Réponse : Il est nécessaire de connaître ce qui fonctionne bien dans l’entreprise et ce qui vous distingue de votre concurrent aux yeux de vos clients.
Si on fait comme lui, que va-t-il rester de votre singularité, votre avantage concurrentiel ?

Donc le logiciel de vos concurrents n’est pas forcément le meilleur choix. Il est donc plus judicieux de trouver l’outil qui va mettre en relief votre savoir-faire différenciateur : et ici se trouve le savoir-faire qui permet de trouver LE ou LES solutions innovantes chez des éditeurs qui ne sont pas forcément axés sur votre créneau d’activité mais dont les fonctionnalités s’apparentent !

Il est à considérer aussi ce que va ÊTRE dans le FUTUR votre entreprise, les nouvelles activités prévisibles, les nouveaux modes de fonctionnement, les modifications de processus liés à la restructuration de certaines habitudes : l’évolution et la projection dans le futur des utilisateurs passent par de la formation, de l’analyse en commun et leur participation à la réflexion : c’est de là que l’on tire les avantages les plus grands et pérennes !

Pour cela une analyse, de l’expérience et une base de données de beaucoup d’éditeurs sont nécessaires. Nous en avons près de 200 référencés.

Partager cette page